Le secret honteux de la programmation en binôme

((/dotclear/public/mendelt_siebenga.png|Mendelt Siebenga|L|Mendelt Siebenga))L’article de Mendelt Siebenga concerne tout le monde : ++[The dirty secret of pair programming|http://agilesoftwaredevelopment.com/blog/mendelt/dirty-secret-pair-programming|en]++ 🙂 Je l’ai traduit.%%% %%% > La programmation en binôme (Pair programming) est l’une des pratiques de programmation extrême les plus controversées. Avoir deux personnes travaillant sur le même code en même temps semble très peu pratique et inefficace pour quelqu’un qui n’est pas familiarisé avec cette pratique. Des promoteurs de la programmation en binôme tel que moi sont habituellement prompts à en souligner les avantages comme une meilleure qualité, moins de rework, une meilleure communication et un meilleur partage des connaissances au sein des équipes mais je pense que la meilleure raison pour laquelle la programmation en binôme fonctionne est généralement maintenue silencieuse.%%% > %%% > Les gens travaillent plus dur quand il y a quelqu’un qui regarde par-dessus leurs épaules.%%% > %%% > Je vais être complètement honnête avec vous ici. Quand je travaille seule, je passe beaucoup de temps à surfer sur le web, à lire mes emails, à twitter (vous pouvez me suivre sur @mendelt), à me faire offrir un café et à discuter avec les collègues. Cela signifie que je passe moins de temps à travailler, mais cela signifie aussi que je m’interrompt constamment pendant mon temps de travail et cela me rend encore moins productif.%%% > %%% > Maintenant, nous ne le disons pas à nos managers parce qu’il n’en sortirait rien de bon. Le problème est quand même un peu plus complexe que des gens essayant juste de se détendre. Ce que j’ai observé c’est que la plupart des gens ont du mal à s’imposer un rythme. Nous arrivons réellement à nous concentrer pendant cinq minutes, puis nous faisons une pause. Malheureusement, les pauses ont l’habitude de prendre plus de temps que ce qu’elles devraient et la productivité se dégrade.%%% > %%% > Pour résoudre ce problème, nous devons trouver un moyen de maintenir un rythme soutenable et durable. La programmation en binôme est un moyen d’y répondre. Vous forcer de vous-mêmes à expliquer ce que vous faites à votre binôme est un excellent moyen de maintenir un rythme soutenable et marche beaucoup mieux.%%%

Une réflexion au sujet de « Le secret honteux de la programmation en binôme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *