A quel moment engager l’équipe de recette dans une itération ?

[((/dotclear/public/photos/.hiren_doshi_t.jpg|Hiren Doshi|L|Hiren Doshi))|/dotclear/public/photos/hiren_doshi.png]J’ai traduit un billet très intéressant paru sur le blog « Practice Agile Software Development » de Hiren Doshi : ++[« When should QA be engaged in an iteration? »|http://www.practiceagile.com/2009/11/when-should-qa-be-engaged-in-iteration.html|en]++.%%% %%% > Quelqu’un m’a envoyé, via mon blog, une question concernant le moment où l’équipe de recette devait être engagée dans une itération : doit-elle l’être au milieu de l’itération ou à la fin de l’itération ? je pense que la question tacite que l’homme avait en tête était : que peut accomplir l’équipe de recette dans les tous premiers jours d’une itération alors que les développeurs travaillent sur la conception des interfaces et le codage des stories ?%%% > %%% > Selon moi l’équipe de recette doit être engagée tout au long de l’itération. La fonction de testeur fait partie intégrante de l’équipe Scrum. Les testeurs sont impliquées dans la planification des réunions, ils ont des stories tout comme les développeurs et ils ont des tâches sur lesquelles ils rendent compte chaque jour au daily standup. L’équipe de recette apporte une perspective différente à l’équipe Scrum et joue un rôle très important dans l’équipe Scrum. Ils aident l’équipe Scrum à satisfaire le critère « Done » de chaque story.%%% > %%% > Donc, quelles sont les activités que peuvent réaliser les membres de l’équipe de recette pour aider l’équipe Scrum ?%%% > – L’équipe de recette peut travailler sur la conception des tests d’intégration et d’acceptation qui aideront les développeurs à s’assurer que les stories produites répondent aux attentes des Product Owners.%%% > – L’équipe de recette peut travailler avec les développeurs sur la création de bouchons et la génération de données factices avec lesquelles ils pourront commencer à écrire des tests automatisés jusqu’à ce que les interfaces réelles soient disponibles.%%% > – L’équipe de recette peut aider à préparer des configurations matérielles à l’avance, si nécessaire. Ainsi, lorsque le code est prêt, il n’y a pas de délai d’attente pour vérifier les stories.%%% > – Les testeurs peuvent exécuter les tests de performance et de scalabilité et s’assurer que les lignes directrices sont respectées.%%% > – Les testeurs peuvent exécuter des tests manuels sur la base des nightly builds pour s’assurer que toute nouvelle fonctionnalité codée répond aux exigences concernées et qu’aucune régression n’apparaît.%%% > – Les testeurs peuvent vérifier et fermer les anomalies résolues par l’équipe de développement.%%% > – Les testeurs peuvent ouvrir de nouveaux incidents pour tous les problèmes rencontrés lors de leurs tests quotidiens et aider à établir des normes de haute qualité pour le code en cours de développement.%%% > %%% > En bref, la fonction de testeur est une fonction très importante dans l’équipe Scrum. J’ai entendu des commentaires comme quoi des développeurs pouvaient jouer le rôle de testeurs lorsqu’il y avait pénurie de ressources ». Mais, honnêtement, le testeur apporte une nouvelle mentalité à l’équipe Scrum : la plupart des développeurs pensent « Comment puis-je faire pour que cela marche ? » alors que les testeurs pensent « Comment puis-je faire pour que cela NE marche pas ? ».%%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *