Arrêtez d’appeler démonstration votre revue de sprint

((/dotclear/public/photos/.vincent-tence_t.jpg|Vincent Tencé|L|Vincent Tencé))J’ai traduit un billet intéressant de Vincent Tencé sur son blog : ++[« Stop calling your sprint review a demo »|http://noncomplexstuff.com/2010/08/31/Stop-calling-your-sprint-review-a-demo.html|en]++.%%% %%% Sinon, perso, je vous conseille la lecture du « chapitre 9 – La revue de sprint » du livre ++[« Scrum, le guide pratique de la méthode agile la plus populaire »|http://www.aubryconseil.com/pages/Livre-Scrum]++ de Claude Aubry, ça remet les idées en place (revue de sprint = revue du produit / rétrospective = revue du processus).%%% %%% > J’ai noté un malentendu dans un assez grand nombre de projets Scrum. Les équipe utilisent Scrum et à la fin de leur sprint réalisent ce qu’elles appellent une « démonstration du sprint » ; qui fonctionne comme ceci :%%% > %%% > – Les équipes font la démonstration de leur incrément du produit au product owner%%% > – Le product owner siège passivement%%% > – Le product owner accepte ou rejette l’incrément%%% > – Le backlog du produit n’est pas modifié%%% > – Finalement, le product owner n’est pas satisfait de l’état actuel du produit et des progrès réalisés%%% > %%% > Il n’y a rien qui ressemble à cette « démonstration de sprint » dans Scrum. Par contre, il y a la revue de sprint.%%% > %%% > Scrum est empirique, ce qui signifie qu’il y a des points d’inspection et d’adaptation tout au long du chemin. La revue de sprint est le point d’inspection et d’adaptation où l’incrément du produit, la dernière version du backlog du produit et le contexte actuel sont inspectés. L’adaptation, c’est la modification du backlog du produit.%%% > %%% > Au cours de la revue de sprint, l’équipe Scrum et les parties prenantes collaborent sur ce qui vient juste d’être fait lors du dernier sprint et sur les choses qui pourraient être faites au cours des prochains sprints. La présentation de l’incrément du produit n’est pas le but final recherché. Elle est utilisée pour comprendre ce que devrait être le sprint suivant. La revue de sprint fournit des informations pour les prochaines réunions de planification de sprints. L’une des conséquences possibles de cette évaluation est la décision de ne pas aller plus loin dans le développement du produit. Une autre conséquence possible est la décision de livrer en production la version actuelle du produit.%%% > %%% > Analysez votre prochaine revue de sprint. Si vous sortez de la réunion sans une seule modification de votre backlog du produit et une idée vague de l’objectif du prochain sprint, c’est probablement parce que vous n’avez pas inspecté et adapté. Vous pourriez donc souffrir du syndrome de la « démonstration de sprint ».%%%

2 réflexions au sujet de « Arrêtez d’appeler démonstration votre revue de sprint »

  1. La confusion existe effectivement. A la décharge des équipes, la revue de sprint est avant tout centrée sur la DEMO et le FEEDBACK du PO mais l’affichage au mur de l’agenda suffit à la longue à lever les ambiguïtés.

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’idée « rétrospective = revue du processus », c’est très réducteur. Personnellement je distingue les deux RDV de la façon suivante :
    – la revue de sprint est factuelle et essentiellement tournée vers le passé (passé)
    – la rétrospective se sert du passé pour mieux envisager le futur (passé et futur) avec en sortie un PLAN D’ACTION !

    JC

  2. JC, je conteste. La revue de sprint regarde vers le futur aussi. C’est l’endroit où on peut prendre des décisions sur l’avenir du produit. C’est le bon moment pour le faire, puisque la revue donne un cliché objectif de l’avancement et que toutes les personnes concernées sont normalement présentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *