Le Jidoka ce n’est pas juste « la qualité intrinsèque »

((/dotclear/public/photos/.jason_yip_t.jpg|Jason Yip|L|Jason Yip))J’ai traduit ce billet de __Jason Yip__ : ++[Jidoka is not just « built-in-quality »|http://jchyip.blogspot.com/2009/06/jidoka-is-not-just-built-in-quality.html|en]++.%%% > Parfois, les gens utilisent les termes « qualité intrinsèque » ou « arrêtez et réparez » à la place de jidoka et je me suis rendu compte que ce n’était pas exact.%%% > %%% > Le jidoka n’est pas seulement le fait d’arrêter ​​le processus et de notifier immédiatement les problèmes. Il inclut également le concept de séparation du travail de l’être humain et de la machine. En fait l’idée d’utiliser des machines pour libérer les êtres humains. Les machines travaillent pour nous, nous ne travaillons pas pour elles.%%% > %%% > Si nous considérons l’aspect arrêt et notification, cela ne concerne pas vraiment ​​les arrêts automatiques et les indicateurs visuels. C’est beaucoup plus critique, on parle de gens qui voient les problèmes et qui tirent les cordons des andons$$Ndt : voir [Andon (gestion)|http://fr.wikipedia.org/wiki/Andon_%28gestion%29|fr]$$, de gens qui interprètent ce qui se passe réellement.%%% —- ((/dotclear/public/traductions/Kanban-sign-icon.png|Kanban sign|L|Kanban sign))Retrouvez l’intégralité de mes traductions sur le wiki ++[Traductions Agiles|http://www.fabrice-aimetti.fr/dokuwiki/doku.php/traduction:start|fr]++.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *