Rétrospective de l’Agile Tour Rennes 2011

What went well

  • Excellente mise en bouche avec Laurent Morisseau : « Dessine-moi une Obeya Kanban ». Bon, il nous a finalement aussi dessiné une Obeya « Scrum », pas dogmatique le Laurent… En prime un bel exemple de refactoring de processus.
  • Dans la continuité, Jonathan Scher nous a présenté « Comment améliorer votre Kanban ». Je n’avais jamais assisté à une session de Jonathan. Eh ben, il est super pédagogue. Bon c’est vrai que le support faisait mal aux yeux avec des couleurs flashies, mais il nous a tout naturellement accompagné sur une démarche en 10 étapes pour améliorer le tableau de tâches. Je n’en dis pas plus, allez le voir #nospoiler.
  • J’ai été très agréablement surpris par le trio lean Pascale Desforges, Michel Loyer et Patrick de Winter, trois consultants – qui font partie de Cadres en mission, pôle d’expertise performance des industries et des services – qui nous présentaient « 4 REX pour différentes facettes du Lean »… très pragmatiques dans leurs retours suite à la mise en place du lean dans les entreprises.
  • Bon atelier « Innovation Games » avec Jean-Michel Delehaye (créateur d’élan) et Guillaume Collic. Pas facile de  présenter les jeux puis de pratiquer sur un créneau de seulement 1 heure. Ils ont réussi le pari ! 
  • Pour terminer « Coding Dojo en entreprise » avec Thierry Henrio et Guillaume Collic (once again). Très motivés et motivants. Ils ont conclu avec la démo d’un kata en C#. On a même mentionné Yaal (Bordeaux) !

What went wrong

  • J’ai un peu débordé sur ma prez #toimprove
  • Temps de chien entre Nantes et Rennes sur un air de « RIP Steve Jobs » 🙁

Puzzles

  • @Philippe P. : tu a promis de présenter un retex à l’Agile Tour Rennes 2012, n’oublies pas 😀
  • Patterns de classes de services de David J. Anderson : urgence, date fixe, intangible, standard #tostudy
  • Matrice Tenant-Aboutissant (MIT, 1981) ? #tosearch
  • GBS ? Gros Bon Sens
  • Brown bag ? http://en.wikipedia.org/wiki/Brown_bag_seminars

Lessons (re-)learnt

  • « J’ai beau ne pas être breton d’origine, vous allez voir que je suis quand même têtu ! » – Laurent M.
  • « L’auto-organisation ne s’improvise pas ! » – Laurent M.
  • « Le management visuel, c’est plus que des post-its sur un tableau, c’est une manière d’influencer l’équipe au jour le jour. » – Laurent M.
  • « Le Kanban n’est pas une méthode de gestion de projet et n’est pas là pour remplacer Scrum. Le Kanban se rajoute à un processus existant. » – Laurent M.
  • « Respecter les personnes : l’équipe s’approprie le processus, porte son amélioration et le fait à son rythme. » – Laurent M.
  • « Savez-vous dire à la fin de la journée, si ça a été une bonne ou une mauvaise journée ? » – Laurent M.
  • « Le produit est plus important que le processus. » – Laurent M.
  • « Celui qui anime le standup veille à ce que son équipe apprenne à résoudre des problèmes. » – Laurent M.
  • « Scrum = engagement sur le périmètre. Kanban = engagement sur le processus. » – Laurent M.
  • « Un pas à la fois ! » – Jonathan Scher
  • « Le cycle en V n’est qu’un modèle intellectuel qui est par ailleurs très difficile à planifier. » – Michel L.
  • « C’est dur de marquer dans des specs qu’on ne sait pas… » – Michel L.
  • « Et surtout liez les tests aux exigences ! » – Michel L.
  • « L’histoire se passe en Afrique. Un américain et un japonais ont passé la journée ensemble dans la brousse. Le soir venu, fatigués, ils s’installent au pied d’un arbre, ils enlèvent leurs chaussures et ils se reposent . Tout à coup un lion se profile derrière les buissons. Un lion ! moment de panique silencieuse. Le japonais se précipite sur ses baskets et commence à les lacer à toute vitesse. Alors l’Américain se tourne vers lui et se met a rigoler en disant : ah, tu comptes peut-être courir plus vite que le lion ? le japonais lui répond : non, mais je compte bien courir plus vite que toi ! ». Moralité « Faites mieux que la concurrence ! » – Patrick de W.
  • « La peur demande du travail supplémentaire » – Patrick de W.
  • « Au temps de Taylor, on croyait que la cadence était la moyenne des cadences des machines, en fait c’est la cadence de la machine la plus lente. » – Patrick de W.
  • « Conclusion : FONCEZ ! » – Patrick de W.
  • « Gemba Walk : un outil utile pour voir ce qui se passe réellement sur le terrain. »– Pascale D.
  • « Résoudre les problèmes, c’est tout le monde… pas que le service qualité ! » – Pascale D.
  • « TDD : le test est un effet de bord, ce que l’on cherche vraiment c’est le design. » – Thierry H.
  • « There is no failure, but the failure to learn » – Tom Poppendieck
  • Muri – Surcharge – Goulot d’étranglement – « Je vais muri-r ! » – Moi

Appreciations

  • Merci au comité d’organisation de l’Agile Tour Rennes, en particulier Laurent Morisseau
  • Merci à l’ISTIC qui nous recevait dans ses locaux
  • Merci à Agile Rennes
  • Merci à Agile Breizh, Facilitateur d’Agilité
  • Merci à l’agence Sopra Rennes de m’avoir invité et d’avoir sponsorisé l’évènement, en particulier Philippe Paulus et Philippe Gouelleu
  • Merci aux orateurs et à tous les participants
  • A l’année prochaine !

Links

Pictures

    Montage photos de l’évènement

    Feedback

    4 réflexions au sujet de « Rétrospective de l’Agile Tour Rennes 2011 »

    1. Super retro bravo !
      Ta présentation sur la gestion de portefeuille agile était très intéressante et donne une idée des prochains combats à mener pour être vraiment agile.
      L’atelier de T. Montule sur le projet agile roue de demain du SI était vraiment décoiffant. Une belle introspection sur l’air de : c’est quoi en fait l’agilité et à quoi ça sert dans le SI. Très, très intéressant 😉
      Merci.

    2. Salut Fabrice,

      Merci pour ton commentaire sur la session, sur la conférence. Merci également d’être venu, ça nous a fait plaisir.
      Pour revenir à ton rétrospective sur ma session, je me rend compte que le message principal de ma session n’est pas réellement passé.
      Une Obeya reste une obeya qu’elle soit Scrum, Kanban ou n’importe quel processus: la structure reste la même et c’est le Lean qui nous la donne. Ensuite les pratiques de management visuel dans notre métier restent les mêmes également: post it pour les éléments de travail ou les taches, colonne pour les états, indicateurs manuelles et simples, …
      Ce qui change entre une Obeya Scrum ou Kanban, c’est le point de vue.
      L’objectif pour Scrum, c’est de créer un environnement qui permette à l’équipe de répondre à son engagement de sprint de manière auto-organisée (son sprint backlog) (d’ou le burndown, les obstacles…).
      De ce point de vue, un tableau de tache générique (Scrum board: todo, en cours, fini) suffit par exemple.
      Le point de vue du Kanban est la performance du processus pour que l’équipe puisse répondre à son engagement de service (attention, l’engagement en Kanban n’est pas sur le processus, cf. quote). Donc le management visuel fait plus le focus sur le processus spécifique, sur ce qui fait ou perturbe sa performance(file d’attente, buffer, limites, …) et comment la suivre : carte de contrôle par exemple pour suivre la performance de chaque élément de travail.
      Alors oui il y a du recouvrement: même structure globale (Obeya), mêmes outils (de contrôles visuels), voir des similitudes sur ce que l’on rend visuel (le débit est proche de la vélocité). Ce qui change reste l’objectif de ce management visuel :auto organisation ou performance du processus pour simplifier.
      Donc non, je n’ai pas présenté une Obeya Scrum mais oui cela y ressemble dans les grandes lignes. La différence est plus subtile. Cela est révélateur je pense de la confusion que l’on voit aujourd’hui entre Kanban et Scrum.
      En tout cas encore merci pour ce feed-back et à bientôt.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *