Harakiri

Synopsis. Japon, 17ème siècle, début de l’ère Edo. Après des siècles de guerres incessantes, la paix nouvelle et les profonds remaniements de la société féodale japonaise imposés par le gouvernement centralisé du shogun Tokugawa jettent sur les routes de nombreux samouraïs sans emploi, des rônins sombrant peu à peu dans la misère. C’est le cas de Hanshirô Tsugumo, qui décide de frapper à la porte du puissant clan des Li. Reçu par Kageyu Saitô, l’intendant du clan, il lui demande la permission d’accomplir le suicide par harakiri dans la résidence. Tentant de l’en dissuader, Saitô commence alors à lui raconter l’histoire de Motome Chijiwa, un ancien rônin qui souhaitait accomplir, lui aussi, le même rituel….

Connaissez-vous le Bushidô, et le célèbre guide Hagakure qui évoque en partie la voie du guerrier ? Cet art de vivre respecté à la lettre par les samouraïs renferme un code régi par la rigueur, le courage, la bienveillance, le respect, l’honnêteté, l’honneur, et la loyauté. Réalisé en 1962 par Masaki Kobayashi, l’auteur du fabuleux Kwaidan (1964), Harakiri est un film de sabre en noir et blanc, un chef-d’œuvre du genre Chanbara qui illustre ce mode de pensée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *