Furari

En japonais, Furari signifie « au gré du vent »… tout comme semblent se dérouler ces longues marches dans Edo, l’ancien Tokyo. Mais le promeneur, inspiré d’un personnage historique, ne laisse pourtant rien au hasard. Géomètre et cartographe, il arpente la ville, mesurant les distances, comptant chacun de ses pas, afin de dresser la première carte moderne du Japon. Sensible à tous les détails qui forment le charme pittoresque d’Edo au début du XIXe siècle, Jirô Taniguchi nous propose de partager une nouvelle fois son goût pour les déambulations enrichissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *