Tous les articles par Fabrice Aimetti

apprendre, accompagner, partager

L’Agilité en Berne

J’ai présenté l’Agilité en Berne à l’Agile Tour Bordeaux 2013 le 8 novembre.Pitch :
Lorsque l’on accompagne en tant que coach une organisation, il est fortement souhaitable de disposer d’une théorie organisationnelle pour l’aider dans sa réflexion sur ses équipes. La Théorie Organisationnelle d’Eric Berne (T.O.B.) et son application pratique constitue une approche très opérationnelle, et davantage encore lorsque l’on parle d’équipes auto-organisées ou qui essayent d’apprendre à le devenir. Le coach agile a besoin de disposer de grilles de décodages pertinentes pour comprendre et prévoir les phénomènes en jeu dans ces équipes et aider l’organisation à évoluer.

Coach Retreat à Bordeaux le 16 novembre

Le samedi 16 novembre prochain, un Coach Retreat se tiendra à Bordeaux. C’est une journée de pratique du coaching qui s’adresse en premier lieu aux coachs agiles, mais aussi aux managers et aux scrum masters expérimentés désireux de développer leur capacité à accompagner des équipes. L’événement est gratuit, ceci grâce au soutien de quelques irréductibles bordelais et du Node qui accueillera les participants dans ses locaux. Les places étant limitées, il est demandé à chaque personne souhaitant s’inscrire à cet événement un réel engagement à participer. Ce Coach Retreat sera facilité par Yves Hanoulle, Coach Agile, qui a initié (en binôme avec Oana Juncu) les événements de ce type avec le format actuel. Pour tout savoir sur l’événement et pour s’inscrire : http://coacheretreatbordeaux-eorg.eventbrite.fr/

La Vague

Quatrième de couverture. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action ». En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ? Ce livre a donné un film transposé dans un lycée allemand.

Alerte sur la banquise !

Quatrième de couverture. Il était une fois une colonie de pingouins qui vivait depuis des années sur le même iceberg et n’avait aucune raison d’en changer… Un beau jour, Fred, un pingouin un peu plus curieux que les autres, découvre que la banquise est en train de fondre et risque de se briser. Après moults hésitations, il décide de faire part de ses inquiétudes à Alice, l’un des membres du Conseil des dix. La suite de l’histoire rend compte de leurs questionnements et de leurs efforts pour convaincre les autres membres du Conseil de l’imminence du danger et de la nécessité de modifier les habitudes de la tribu. Doit-on croire Fred ? Doit-on mettre au courant le reste de la colonie au risque de provoquer un mouvement de panique ? Quelles sont les solutions envisageables ? Les héros de cette fable – Louis (le Chef du clan), Chouchou (le favori de ces dames), NonNon (l' »ancien » qui dit toujours non) ou le Professeur (l' »intello ») – nous parlent de résistance au changement et d’actions héroïques, d’obstacles apparemment insurmontables et de tactiques pour les déjouer. Nourrie des travaux de recherches de John Kotter, professeur à Harvard et spécialiste de la conduite de changement dans les organisations, cette fable a déjà aidé des milliers de personnes et d’entreprises grâce au modèle de changement en huit étapes qu’elle met en scène. Alerte sur la banquise ! est une histoire à mettre entre toutes les mains : avec humour et perspicacité, elle en dit long sur nos résistances au changement et constitue un guide de réflexion à l’heure où de grands bouleversements s’annoncent dans notre monde contemporain. Je remercie Nicolas de m’avoir conseillé la lecture de ce livre.

Le corps du coach

Brigitte Debest
Stéphanie Feliculis
Aujourd’hui se tenait une rencontre organisée par Fabrice Micheau, fondateur du Réseau Aquitaine Coaching (créé en 1994). Deux temps forts ont marqué l’après-midi : 1°Questions / réponses sur les points communs entre les trois principales associations AEC-EMCC, ICF et SFCoach en matière d’accréditation, dont les délégations régionales étaient respectivement représentées par Michèle Gauthier, Nadine Vidalenc et Stéphanie Feliculis. Je rappelle que ces trois associations « apprenantes » ont publié, en décembre 2012, une Déclaration commune sur la définition du Coach professionnel et qui invite une fois de plus le coach à réfléchir à sa professionnalisation. 2°Atelier « Le corps du coach » coanimé par deux Gestaltistes, Brigitte Debest et Stéphanie Feliculis, qui nous ont (r)éveillé sur la façon dont « le corps nous parle en coaching » : les registres de communication non verbale du coach et du coaché, l’attention portée à nos ressentis émotionnels et corporels dans la rencontre avec l’autre. Il y a eu de beaux moments de partage. J’étais également super heureux de revoir Agnès, Françoise, Gaëlle, Isabelle, Karine, Pascale et Stéphane 🙂