Archives de catégorie : Agile

Coaching Agile, la traduction

couverture-finale-coaching-agile

Cette traduction du livre « Agile Coaching » de Rachel Davies et Liz Sedley, n’aurait pas été possible sans le soutien constant de la communauté agile, en particulier mon mentor bordelais Philippe Launay ainsi que mes pairs de la Fédération Agile. Cette traduction a débuté le 17 juillet 2010 et m’a accompagné jusqu’au 10 mars 2014, une belle tranche de vie agile, une aventure pleine de rebondissements. Je n’oublie pas les relecteurs de la première heure et je remercie donc sincèrement Guillaume Vincent, Ivan Salam et Antoine Vernois, s’ils n’avaient pas été là au début, j’aurais peut-être baissé les bras. Enfin, comment ne pas remercier toute l’équipe Ayeba qui a donné de son temps pour la relecture, travail ingrat mais d’une valeur inestimable pour le traducteur : Isabel Monville pour sa préface, autrement dit celle qui donne des clés de lecture, Alexis Monville pour sa foi en moi et son énergie incroyable à transformer un rêve en réalité, Nicolas Brunot pour ses constantes propositions d’amélioration de la traduction, Guillaume Commagnac pour toute la communication et l’image, Fabien Cauchi pour son regard bienveillant, sans oublier Stéphanie, Alix, Ilona, Jade, Emma, Georges et Michel.

Disponible sur : Leanpub et Lulu

Top 10 des traductions en 2013

Voici les 10 traductions les plus visitées cette année :

  1. Loi de Little, temps de cycle et débit (Paulo Caroli)
  2. Manifeste Agile pour les Parents (Geof Lory)
  3. La vélocité est en train de tuer l’agilité (Jim Highsmith traduit par Jean-Baptiste Dusseaut)
  4. Agilité à grande échelle chez Spotify (Henrik Kniberg et Anders Ivarsson)
  5. Comment faire Yokoten ? (Jon Miller)
  6. 7 étapes afin de construire un tableau Kanban pour les obstacles de l’équipe Scrum (Bernd Schiffer)
  7. Le flux continu pièce à pièce, une alternative à Kanban (Jim Coplien)
  8. Dummy vs Stub vs Spy vs Fake vs Mock (Niraj Bhatt)
  9. Cycle de vie des user stories (Henrik Larsson)
  10. Accélérer l’apprentissage du Lean Startup grâce aux Innovation Games® (Michael Sahota) 

Conférence débat « Synergie Qualité Lean » le 27 juin

Cette conférence débat « Lean + Qualité = Performance » était organisée par les ingénieurs de la formation EI.CESI (MS QSE et MS RACPI de Bordeaux, Toulouse, Pau, Monpellier), et plus particulièrement : Stéphane Figueras, Aline Duneau, Hélène Archambeau, Marie-Laure Bertin, Sophie Gauthier, Thibault Le Renard, Sophie Lepoivre et Christian Zamuner. Les mastériens ont même créé un site dédié à ce thème : Synergie Qualité Lean, autrement dit la synergie de deux systèmes de management pour l’excellence de votre entreprise.

Alain Coupeté, membre fondateur de A2C, Aquitaine Amélioration Continue de la Compétitivité, nous a présenté « Le Lean, ou mettre la Qualité au cœur de la performance  » :
  • Toutes les entreprises qui font faillite avaient une excellente productivité… sur un produit qui ne se vendait pas ! Il faut changer de stratégie ! 
  • Devenir Lean, c’est se désengluer de la poisse des problèmes qualité.
  • Allez voir le client pour connaître la valeur d’usage du produit.
  • Un problème qui reste caché n’a aucune chance d’être solutionné.
  • L’Obeya rassemble les différents interlocuteurs des différents services pour échanger des informations, apprendre, réagir face à des aléas, casser les barrières, …
  • Cela doit devenir une routine, c’est un travail de tous les jours… ce ne sont pas des actions chantiers périodiques.
  • Le Dojo est le lieu où l’on répète les choses simples : planifiez tous les jours de l’exercice pendant 10 minutes.
  • La qualité naît de la précision du geste, de l’action.
  • L’ennemi, c’est le poids (stocks, encours, procédures superflues). Dans une société, c’est sa graisse, son inertie à l’agilité, à s’adapter une demande client.
  • Protégez votre client : ne jamais envoyer au client une pièce mauvaise. Le trésor, c’est le SAV.
  • Une nuance de taille : pour développer les produits, il faut développer les gens. Acceptez que les gens aient besoin de croissance.
  • Changez votre modèle de management à 180 degrés. Allez sur le terrain !
  • Trois questions fondamentales :
    • Sur combien de cerveaux vous appuyez-vous ? 2 ? 3 ? ou tous les cerveaux de l’entreprise, sachant que le job c’est work + kaizen ?
    • Comment voyez-vous votre personnel ?
    • Comment voyez-vous votre entreprise ?
  • Avant de transformer l’entreprise, il faut se transformer soi-même. Le Lean rentre par la tête.
  • Le chef d’entreprise doit mettre en place le Lean lui-même. Il n’y a pas d’autres alternatives. Il faut aussi qu’il s’occupe de son conjoint 😀
  • Le chef d’entreprise doit être aidé, coaché par un sensei, un « ours qui l’engueule », le « miroir de ses conneries », …
Alain était accompagné de Daniel Spiteri qui nous a présenté l’Obeya

Stéphane Mathieu, Directeur du réseau régional du groupe AFNOR et délégué Aquitaine, nous a présenté « Lean & ISO 9001 », autrement dit des démarches cohérentes et complémentaires au service de la performance. Le guide FD X50-819 a été créé dans ce sens et publié en juillet 2011. Une gamme de formations Lean Compétences a même été déclinée.

Stéphane Lefèvre, Directeur d’usine O-I Manufacturing, nous a présenté un retour d’expérience sur le déploiement de la démarche de Lean Manufacturing lorsqu’il était chez Vallourec :
  • Un standard est la meilleure pratique connue à ce jour. Plus vos standards sont visuels, plus ils seront faciles à contrôler.
  • Lissez les quantités. Lissez les mix-produits. Limiter les changements de série.
  • Imposez un rythme constant de production égal à la demande du marché.
  • Principe d’éthique : faire travailler des gens sur des problématiques qui vont supprimer leurs postes n’est pas éthique.  Se lancer dans ce type de démarche pour détruire l’emploi, n’a aucun intérêt.
  • Petit à petit, quand on met un intérêt personnel dans un intérêt global, on s’y retrouve.

La conférence s’est terminé avec un film réalisé par les étudiants du CESI : un responsable QHSE (Qualité – Hygiène – Sécurité – Environnement) travaille avec un opérateur sur un chantier 5S. Fun & Value au rendez-vous ! Il est en ligne : Projet 5S.

[Scrum Day 2013] Table ronde : Gestion de portefeuilles

Cette table ronde organisée et animée par Thomas Lissajoux (twittos) était passionnante. Y participaient : Alain Buzzacaro de FranceTV, Boris Golden de Viadeo, Caroline Damour-Nobi de Vidal et Jean-Brice Combebias de Bouyghes Telecom. Je vous rappelle la définition courte de la gestion de portefeuilles : faire les bons projets, autrement dit « savoir arrêter et ne pas commencer ». Tous ces managers sont amenés à travailler avec des équipes agiles internes et à finalement rendre plus agile leur gestion de portefeuilles, avec le leitmotiv suivant : « le projet est moins important que le produit » et la problématique suivante « on a du mal à définir la valeur ! » (p’tit clin d’œil à la présentation de Romain Couturier le matin même). Concernant les modalités de la gestion de portefeuille agile, j’ai noté les points suivants : comités de priorisation des besoins métiers, réalignement avec les équipes qui estiment, étudient et réalisent, créativité dans les indicateurs clés de performance (l’effet Waouh), le partage d’un modèle de valeur avec le métier, la séquestration du décideur pour passer en revue le portefeuille, l’alignement entre ce que le Product Owner a en tête et la capacité à faire, les critères de réussite d’une bonne réunion de lancement (60% avant, 30% pendant et 10% après), … je n’ai pas noté de désaccord entre les participants, simplement une différence de contexte et une énorme envie d’aller encore plus loin !