Archives de catégorie : Livre

Le livre noir de la Poste

Quatrième de couverture. Surnommé « la bête noire des DRH » ou « le Zorro des CDD », Thomas Barba est entré à La Poste – à l’époque, on disait les PTT – en 1983. Chargé du tri, puis facteur, responsable d’un bureau et enfin inspecteur des postes, ce fils d’immigrés espagnols a gravi un à un tous les échelons. Il connaît tout de « la maison ». Il a vu, et donc subi, la modernisation effrénée de l’établissement depuis une vingtaine d’années. Une mutation à marche forcée, imposée par les pouvoirs publics et la direction de la vénérable institution, faite au détriment des 300.000 salariés mais aussi des millions d’usagers. Harcèlement moral, suicide, précarité, discrimination… Thomas Barba dénonce, exemples à l’appui, les méthodes managériales effarantes et la « politique du chiffre » absurde mises en œuvre à La Poste. Avec un seul résultat probant : la dégradation des conditions de travail et du service rendu à la population. Conseiller juridique autodidacte, médiatisé depuis qu’il a obtenu gain de cause, en 2004, pour « la factrice aux 574 CDD », Thomas Barba a fait condamner La Poste à plus de… 150 reprises ! Un engagement en faveur de ses collègues qui lui ont valu de multiples intimidations, des dénonciations calomnieuses mais aussi des pressions « amicales » de certains « syndicats-maison », soucieux de préserver, à tout prix, leurs privilèges. A travers ce témoignage édifiant, véritable « livre noir » de La Poste, Thomas Barba raconte aussi son histoire, celle d’un insurgé qui a choisi de défendre coûte que coûte le service public et ses postiers.

Mobiliser toutes les facettes de sa personnalité : gérez votre entreprise intérieure

Quatrième de couverture. Nous portons tous en nous un monde intérieur à facettes multiples. Son organisation peut être comparée à celle d’une entreprise : notre directeur financier interne veille à la dépense et à la sécurité de nos investissements affectifs ; le directeur Recherche et développement trouve les comportements et idées qui nous permettent de faire face au changement et à nos nouvelles rencontres ; le directeur commercial nous permet de tirer un profit psychologique des événements ; le DRH nous rend attentif aux autres et le directeur de la communication a pour objectif de satisfaire notre besoin de reconnaissance.
Mais l’un d’eux a-t-il pris le pouvoir sans même nous avertir ? Qu’arrive-t-il quand nous vivons un conflit intérieur et qu’une partie de nous-mêmes tape sur une autre ? Savons-nous créer l’harmonie, faire parler, fédérer et mobiliser toutes ces énergies au service d’une vie épanouie et d’objectifs qui nous tiennent à cœur ? Notre  » entreprise intérieure  » est-elle bien gérée et florissante ? À travers les aventures d’un manager, stressé et placardisé, qui renoue avec la réussite en se libérant de ses conflits et de ses rigidités personnels, cet ouvrage nous montre comment donner sa chance à chacune des facettes de notre personnalité pour devenir un bon PDG de soi-même et vivre ainsi à 100 %. Un livre de Pierre Blanc-Sahnoun.

Comprendre et pratiquer l’approche narrative

Quatrième de couverture. Venue d’Australie, l’approche narrative, créée par Michael White et David Epston, se fonde sur notre aptitude à fabriquer des histoires pour donner du sens à notre quotidien, à notre identité et à notre vie. Elle ouvre un champ novateur pour la pratique de la thérapie et du coaching. Posant un nouveau regard sur la civilisation moderne et les pratiques de contrôle de l’individu, elle offre des options et des initiatives étonnantes aux thérapeutes, coachs, travailleurs sociaux, consultants, éducateurs et, de façon générale, à toute personne travaillant dans le champ de l’accompagnement. Cet ouvrage collectif en expose les principes clés et présente sous la forme de cas pratiques commentés, un panorama des possibilités offertes par l’approche narrative dans tous les champs de l’accompagnement. Avec la collaboration de : Lionel Ancelet, Laurence d’Andlau, Christine Anziani-Vente, Bruno Auer, Catherine Besnard-Péron, Xavier Blaevoet, Anne-Catherine Bousquel, Marie-Christine Clerc, Elisabeth Feld, Michèle Gauthier, Bernard Hévin, Fanny Moureaux-Néry, Marianne Lechifflart, Joëlle Rudin, Brigitte Warnez. Sous la coordination de Béatrice Dameron et Pierre Blanc-Sahnoun.

Rupture Douce… au galop

Je suis actuellement en train de déguster la Saison 2 de Rupture Douce, une collection orchestrée par Laurent Sarrazin et rédigée à 50 mains. C’est un ouvrage que vous pouvez ouvrir à n’importe quelle page et vous y trouverez votre surprise (la vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber). Et ben là, je tombe sur un article de Sylvie Le Bail très chouette (je parle de l’article) : L’agilité ou comment oser le bonheur au travail ? qui commence par une très belle métaphore, celle du cocher. Bon alors d’abord j’ai cru que Sylvie allait tout bonnement faire référence à l’origine du mot coacher : le coach accompagne le passager dans son voyage  mais c’est le passager qui choisit sa destination et la raison de son voyage. Nann ! Pour reprendre ses mots : « En fait, ça symbolise chacun d’entre nous : La calèche, c’est notre corps, la dimension physique de l’être. Les chevaux représentent nos émotions. Ce sont nos émotions qui nous font avancer… Le cocher représente notre mental. C’est lui qui connaît le chemin à emprunter. Le soleil à l’intérieur de la calèche, c’est notre dimension d’être, ce qui fait que chacun de nous est unique et pose ses choix en tant que sujet« . Voilà j’adore, merci Sylvie 😀

Contes et métaphores thérapeutiques

Quatrième de couverture. Fondé sur l’approche PNL et la démarche éricksonienne, cet ouvrage a pour but d’aider le « conteur » à construire, à partir de la situation problématique d’une personne, une histoire qui aidera cette dernière à trouver comment remédier à son problème. Pour cela, il faut trouver une intrigue et des personnages qui soient des décalques pertinents des individus et des situations posant problème, puis offrir un point de dénouement respectueux des désirs de la personne et assez ouvert pour que celle-ci puisse adapter la solution suggérée à sa personnalité et à ses goûts. L’auteur, David Gordon, montre comment isoler les éléments du problème pour les transposer en des situations et des héros imaginaires fidèles à la logique du cas traité ; comment habiller l’histoire avec des couleurs, expressions, tournures de langage, etc. qui « parleront » à la personne et favoriseront son identification au « conte » qui lui est raconté. Lancelot, quoique chevalier de la Table ronde et loyal défenseur du royaume, peut lui aussi connaître des problèmes de couple avec Guenièvre. L’ouvrage intègre dans sa démonstration des concepts et outils tels que les catégories de Virginia Satir, le recadrage, la calibration, les submodalités, l’ancrage, etc., propose des exercices et analyse en détail des métaphores ayant permis de résoudre des cas concrets. Il offre ainsi au thérapeute, ou à toute personne intéressée, le cadre formel qui lui permettra d’affiner sa connaissance et sa pratique d’un outil privilégié de la relation d’aide.

Le coaching orienté solution®

Quatrième de couverture. Construire des solutions est d’un autre ordre que résoudre des problèmes. Tel est le postulat de base du « coaching orienté solution® » (COS), un modèle novateur pour accompagner le changement chez l’individu. À partir de cas concrets, d’apports théoriques et méthodologiques, l’auteur, Philippe Bigot, explique en quoi le COS s’avère singulier avec, à la clé, des changements patents. Il développe en détail, de l’entretien préliminaire à la clôture du coaching, les moments clés de cette démarche afin que chaque acteur de l’accompagnement professionnel, novice ou déjà expérimenté, puisse la mettre en oeuvre efficacement. Les clients et toute personne concernée par le coaching trouvent ainsi des repères essentiels. Le Coaching orienté solution®, un livre pour 1°découvrir un modèle, une pratique « différente » ; 2°réussir à l’utiliser ; 3°et, plus largement, s’interroger sur les enjeux et les perspectives du coaching aujourd’hui.

Les années « moi »

Je viens de lire cet article de Christophe André, médecin psychiatre à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris, dans le numéro anniversaire 2003-2013 de Cerveau & Psycho. Il y traite du développement personnel, aspiration légitime et répandue, et termine par ce paragraphe :
L’avenir du développement personnel passera sans doute par cette prise de conscience : le travail sur soi ne peut avoir pour seul objectif l’affirmation de son identité propre et de ses intérêts personnels, mais doit aussi intégrer la dimension sociale des individus, et les inciter à contribuer au bon fonctionnement des groupes humains. Etre seul à aller bien alors que tout le monde va mal n’a guère de sens ni de chance de durer. C’est ce qu’avait noté il y a plusieurs siècles l’écrivain allemand Goethe : « Pour moi le plus grand supplice serait d’être seul au paradis. »

Coacher groupes et organisations avec la T.O.B.

Quatrième de couverture. Un des problèmes essentiels du métier complexe et difficile de coach est d’oser travailler dans le champ organisationnel. Pourtant les cadres et les dirigeants sont demandeurs. Ce livre de François Vergonjeanne donne aux professionnels du coaching et aux cadres dirigeants un outil pour intervenir sur l’ensemble de l’organisation : la Théorie Organisationnelle d’Eric Berne. Il offre des grilles de décodage pertinentes au travers d’un modèle, capable de comprendre et prévoir les phénomènes en jeu dans les groupes et les organisations et qui en reflète les multiples aspects. Une boîte à outils en fin de chaque chapitre, des schémas d’aide à la mise en oeuvre et de nombreux exemples font de l’ouvrage le manuel pratique indispensable à toute personne voulant développer ses compétences de coach en organisation.

Cartes des pratiques narratives

Quatrième de couverture. Dans ce livre, Michael White ne se contente pas de rassembler et de résumer les idées et les pratiques maîtresses qu’il a développées au cours des dernières décennies, il le fait avec une clarté et une rigueur étonnantes. Utilisant une métaphore graphique, il dresse systématiquement la carte des processus graduels à l’oeuvre lorsqu’il guide ses clients vers un renouveau identitaire et l’enrichissement de leurs possibilités de vie. J’ai été profondément touché par ses transcriptions exemplaires, et les descriptions qu’il donne de la construction de séquences narratives m’ont incité à étendre mes propres possibilités en tant que thérapeute. Merci, Michael, pour ce nouveau tour de force! Karl Tomm, M.D., FRPC, Professeur de psychiatrie, Université de Calgary, et Directeur du Calgary Family Therapy Centre. Riche d’exemples, de transcriptions et de cartes, le dernier ouvrage de Michael White nous fait pénétrer dans son cabinet de consultation. Ce grand praticien, mondialement salué pour la puissance de son oeuvre, expose dans un langage simple, la complexité des idées qui sous-tendent sa pratique et nous guide, pas à pas, dans la construction de conversations thérapeutiques. Enraciné dans plus de 20 ans d’expérience clinique, ce texte nourrit la pratique comme la réflexion. Il inspirera aussi bien les lecteurs qui découvrent cette démarche que les praticiens expérimentés. Isabelle Laplante et Nicolas De Beer, Directeurs de Médiat-Coaching.

Le monde soleil

Quatrième de couverture. Le monde Soleil est un univers fantastique qu’Albert Espinosa a voulu partager. De 14 à 24 ans, il a vécu à l’hôpital, entouré de garçons et de filles de son âge, tous atteints d’un cancer. Ensemble, ces êtres Soleil, comme il les appelle, ont essayé de mener une vie normale et d’instituer une solidarité originale pour lutter contre la maladie. Donner un sens à la vie. Croire en l’amitié et surtout croire en nos rêves pour qu’ils deviennent réalité. Etre capable d’accueillir ces êtres Soleil chaleureux et rassurants qui nous permettent de nous aimer tel que nous sommes chaque jour. Telles sont les leçons tirées de ce monde Soleil généreux et tendre.
Un très beau livre, d’un optimisme incroyable, qui raconte comment appliquer à la vie de tous les jours ce que l’auteur a appris grâce au cancer. Comme il le précise, ce livre pourrait s’intituler Comment survivre à la vie grâce au cancer.