Archives par mot-clé : CESI

Projet 5S

Cette vidéo a été réalisée par 15 étudiants des Mastères spécialisés RACPI (Responsable Amélioration Continue et Performance Industrielle) et QSE (Qualité Sécurité Environnement) de l’école d’ingénieur du CESI à Bordeaux. C’est un support ludique et très concret qui illustre bien la vie réelle du Lean (et qualité) management. L’enjeu du film est de faire comprendre à tous que l’opérateur doit être mis au coeur du projet, sinon c’est voué à l’échec. Les participants sont : Adeline BUTY, Cyril ROVIRA, Nicolas DARRIET, Guillaume PECUCHET, Jérémie BAUDET, Quentin LACROIX, El Alioune FAYE, Olivier ALVADO, Williane GRANET, Fanny SEVRE, Nicolas SIRVEN, Elodie ARAB, Bénédicte CHASSIN et Charlotte MORIN.

Conférence débat « Synergie Qualité Lean » le 27 juin

Cette conférence débat « Lean + Qualité = Performance » était organisée par les ingénieurs de la formation EI.CESI (MS QSE et MS RACPI de Bordeaux, Toulouse, Pau, Monpellier), et plus particulièrement : Stéphane Figueras, Aline Duneau, Hélène Archambeau, Marie-Laure Bertin, Sophie Gauthier, Thibault Le Renard, Sophie Lepoivre et Christian Zamuner. Les mastériens ont même créé un site dédié à ce thème : Synergie Qualité Lean, autrement dit la synergie de deux systèmes de management pour l’excellence de votre entreprise.

Alain Coupeté, membre fondateur de A2C, Aquitaine Amélioration Continue de la Compétitivité, nous a présenté « Le Lean, ou mettre la Qualité au cœur de la performance  » :
  • Toutes les entreprises qui font faillite avaient une excellente productivité… sur un produit qui ne se vendait pas ! Il faut changer de stratégie ! 
  • Devenir Lean, c’est se désengluer de la poisse des problèmes qualité.
  • Allez voir le client pour connaître la valeur d’usage du produit.
  • Un problème qui reste caché n’a aucune chance d’être solutionné.
  • L’Obeya rassemble les différents interlocuteurs des différents services pour échanger des informations, apprendre, réagir face à des aléas, casser les barrières, …
  • Cela doit devenir une routine, c’est un travail de tous les jours… ce ne sont pas des actions chantiers périodiques.
  • Le Dojo est le lieu où l’on répète les choses simples : planifiez tous les jours de l’exercice pendant 10 minutes.
  • La qualité naît de la précision du geste, de l’action.
  • L’ennemi, c’est le poids (stocks, encours, procédures superflues). Dans une société, c’est sa graisse, son inertie à l’agilité, à s’adapter une demande client.
  • Protégez votre client : ne jamais envoyer au client une pièce mauvaise. Le trésor, c’est le SAV.
  • Une nuance de taille : pour développer les produits, il faut développer les gens. Acceptez que les gens aient besoin de croissance.
  • Changez votre modèle de management à 180 degrés. Allez sur le terrain !
  • Trois questions fondamentales :
    • Sur combien de cerveaux vous appuyez-vous ? 2 ? 3 ? ou tous les cerveaux de l’entreprise, sachant que le job c’est work + kaizen ?
    • Comment voyez-vous votre personnel ?
    • Comment voyez-vous votre entreprise ?
  • Avant de transformer l’entreprise, il faut se transformer soi-même. Le Lean rentre par la tête.
  • Le chef d’entreprise doit mettre en place le Lean lui-même. Il n’y a pas d’autres alternatives. Il faut aussi qu’il s’occupe de son conjoint 😀
  • Le chef d’entreprise doit être aidé, coaché par un sensei, un « ours qui l’engueule », le « miroir de ses conneries », …
Alain était accompagné de Daniel Spiteri qui nous a présenté l’Obeya

Stéphane Mathieu, Directeur du réseau régional du groupe AFNOR et délégué Aquitaine, nous a présenté « Lean & ISO 9001 », autrement dit des démarches cohérentes et complémentaires au service de la performance. Le guide FD X50-819 a été créé dans ce sens et publié en juillet 2011. Une gamme de formations Lean Compétences a même été déclinée.

Stéphane Lefèvre, Directeur d’usine O-I Manufacturing, nous a présenté un retour d’expérience sur le déploiement de la démarche de Lean Manufacturing lorsqu’il était chez Vallourec :
  • Un standard est la meilleure pratique connue à ce jour. Plus vos standards sont visuels, plus ils seront faciles à contrôler.
  • Lissez les quantités. Lissez les mix-produits. Limiter les changements de série.
  • Imposez un rythme constant de production égal à la demande du marché.
  • Principe d’éthique : faire travailler des gens sur des problématiques qui vont supprimer leurs postes n’est pas éthique.  Se lancer dans ce type de démarche pour détruire l’emploi, n’a aucun intérêt.
  • Petit à petit, quand on met un intérêt personnel dans un intérêt global, on s’y retrouve.

La conférence s’est terminé avec un film réalisé par les étudiants du CESI : un responsable QHSE (Qualité – Hygiène – Sécurité – Environnement) travaille avec un opérateur sur un chantier 5S. Fun & Value au rendez-vous ! Il est en ligne : Projet 5S.